Le vendredi 06 mars 2020 s’est déroulée la cérémonie de clôture de la 2ème édition du stage dénommé ‘’Intervention sur les Engins Explosifs Improvisés’’. Ce stage, démarré le 13 janvier 2020 a connu  la participation de 14 stagiaires venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Tchad et du Togo. Les bénéficiaires de ce stage sont des spécialistes confirmés de la filière EOD ayant atteint le niveau 3, dotés d’une expérience certaine dans le traitement de la menace explosive et provenant d’une organisation officielle reconnue (armée, entité régulière de protection des Hautes Autorités, structures de protection d’infrastructures stratégiques, etc.…).

Cette deuxième édition qui vient répondre de nouveau à la demande, sans cesse grandissante en personnel apte à neutraliser et détruire les engins explosifs improvisés sur le continent africain, a été exécutée deux mois durant, aussi bien en temps pluvieux qu’ensoleillé, de nuit comme de jour. Deux renforts, l’un béninois et l’autre français, ont rehaussé cette édition de leur présence et n’ont ménagé aucun effort afin de mettre toute leur expérience au profit des apprenants.

Sur les 14 stagiaires ayant pris part à la deuxième édition, 11 ont été déclarés admis soit un taux de réussite de 78,57%. La cérémonie de clôture, présidée par le Directeur du Centre, a été rehaussée par la présence de l’Attaché de Défense de la France près le Bénin.