Latest Posts

Visite du Colonel ROUQUAYROL DCSD-MEAE au CPADD

 

Du mardi 3 juillet au jeudi 5 juillet 2018 ; le colonel Rouquayrol Stanislsas officier chargé de la sécurité civile et du déminage à la DCSD, s’est rendue pour la première fois au CPADD et au Bénin en juillet 2018.

Le CPADD a pu lui être présenté dans toutes les facettes, organisation, stages, formations en cours. Il a ainsi pu participer à la clôture de deux stages emblématiques  du CPADD, le 05 juillet 2018 : formation des formateurs en déminage humanitaire et EOD niveau 3, en présence des 2 attachés de défense, français avec le LCL Emmanuel DE CONDE et belge avec le LCL Leseur Didier, T>out deux représentant les deux pays qui fournissent régulièrement des renforts techniques au CPADD et qui soutiennent l’école.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les échanges entre la partie française et béninoise tant au niveau du directeur du CPADD que du chef d’état-major des forces armées béninoises ont été franches directes et cordiales avec comme objectif de montrer l’attachement de la France à ce projet mais aussi des obligations du Bénin pour que le CPADD puisse continuer à progresser et évoluer que la DCSD du MEAE appelle de ses vœux, pour continuer a répondre aux besoins du continent africain dans les années futures.

Latest Posts

UNREC et UNITAR au CPADD pour une journée centrée sur la gestion des stocks de munitions des armes légères petit calibre ALPC.

Le CPADD cherche en permanence de nouveaux partenaires pour ses formations, dans ce cadre et afin de répondre à toutes les facettes des besoins du continent africain, dans le domaine du déminage humanitaire mais aussi de la gestion des stocks de munitions (PSSM: Physicial stockpile and securtiy management) et aussi de la gestion de l’armement léger petit calibre (WAM : weapon ammuniti

ons management).

Le CPADD s’est rapproché de deux organisations de l’ONU UNREC et UNITAR présent a Togo, travaillant sur ces problématiques. Le CPADD a pu organiser une journée à leur profit selon leurs besoins.

 

 

 

Le jeudi 28 juin 2018, 16 stagiaires et instructeurs ont suivi une formation au CPADD. Cette dernière était financée par l’UNREC Togo. Les stagiaires ont découvert le CPADD et participer à plusieurs ateliers, concernant le stockage de l’armement des munitions mais aussi des ateliers pratiques sur le marquage, le découpage la destruction

de l’armement au CPADD. Le capitaine TESSI les a accompagné pour cette journée d’information.

Latest Posts

Le treizième stage EOD niveau 3 (EOD3) et le premier de l’année a été effectué en français, pour des francophones, sous financement principalement de l’UNMAS MALI et RDC (12) , CIVIPOL (au profit de 7 démineurs du CAMEROUN), 3 ONG  et 1 béninois. Ce stage a débuté le 14 mai et a pris fin le 07 juillet 2018, et ce, au profit  de 23 stagiaires. En outre ce stage EOD3 a obtenu en renfort un instructeur EOD-CIED Belge: Sebastien Renotte-Godrie, pendant 8 semaines qui a grandement participé à la réussite de ce stage.

Le profil des stagiaires est le suivant :

  • 12 stagiaires UNMAS MALI des forces armées maliennes.
  • 7 stagiaires financés par la CIVIPOL opérateur français, proviennent du CAMEROUN.
  • 3 stagiaires autofinancés travaillant pour des ONG dans le domaine du déminage humanitaire.
  • 1 stagiaire béninois auto-financé par le CPADD.

Cette formation a pour but de former des cadres aptes à participer aux opérations d’élimination des Restes Explosifs de Guerre (REG) au seind’une unité militaire, d’un centre d’action contre les mines, d’une organisation gouvernementale (OG), d’une organisation non gouvernementale (ONG) ou d’une structure nationale ou internationale de déminage humanitaire.

  • Le personnel qualifié « EO
  • D niveau 3 » est plus particulièrement apte à mener des procédures de mises hors d’état de fonctionner et de neutralisation définitive de tout type d’engins explosifs pour lesquels la personne a été formée.
  • Il peut être amené à tenir les fonctions de chef d’équipe en titre (missions d’intervention ponctuelles en totale autonomie).
  • De plus, il peut tenir la fonction de directeur et coordinateur de  mise en œuvre d’explosif.

 

 

 

 

 

 

Rappel:

Les stagiaires devaient tous être détenteurs d’un diplôme EOD2, acquis au CPADD ou dans leur pays d’origine, condition sine qua non pour intégrer la formation EOD niveau 3.

 

Bonne chance aux diplômés pour faire appliquer les règles de sécurité maintes fois répétées et pour leurs interventions sur les chantiers de déminage humanitaire auxquels ils participeront  dans le but de rendre les terres sures à la population civile.

Latest Posts

Le 22e stage formation des formateurs en déminage humanitaire a été effectué, sous financement principalement de l’UNMAS MALI (6), la Direction de la Coopération Sécurité défense du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français(8) et 2 stagiaires auto-financés . Ce stage a débuté le 28 mai et a pris fin le 07 juillet 2018, et ce, au profit  de 16 stagiaires.

 

Le profil des stagiaires est le suivant :

  • 6 stagiaires UNMAS MALI des forces armées maliennes.
  • 8 stagiaires financés par la DCSC-MEAE dans le cadre de la coopération (2 BENIN, 1 NIGER, 1 BURKINA FASO, 1 CONGO BRAZZAVILLE, 1 RCI, 1 GUINEE-CONAKRY, 1 TCHAD),
  • 2 béninois (sous-financement du CPADD).

Cette formation a pour but de former des cadres aptes à participer aux opérations d’élimination des Restes Explosifs de Guerre (REG) au sein d’une unité militaire, d’un centre d’action contre les mines, d’une organisation gouvernementale (OG), d’une organisation non gouvernementale (ONG) ou d’une structure nationale ou internationale de déminage humanitaire.

 

Les enseignements dispensés au cours de ce stage permettent aux futurs formateurs d’acquérir une grande aisance pédagogique. Par ailleurs, les connaissances et savoir-faire techniques qui leur sont inculqués sont en conformité avec les normes internationales du déminage humanitaire édictées par les Nations Unies, ce qui confère à cette formation une reconnaissance internationale.

A l’issue de leur stage au CPADD, les formateurs sont appelés à préparer, organiser, coordonner et conduire des sessions de formation aux techniques de base de déminage et de dépollution. En outre, cette formation prépare également à contrôler la formation dispensée.

  • Ce stage a fait l’objet de tests finaux. 16 stagiaires sur 16 ont obtenu leur diplôme lors de la remise de diplômes le jeudi 05 juillet 2018.
  • Le CPADD souhaite bonne chance dans leur futures fonctions de formateurs dans leur pays d’origine aux diplômés.

 

 

 

 

 

 

Latest Posts

Le 30 mars 2018 : Clôture du stage EOD1 (GB) financé par la DCSD

En 2018, la DCSD financera 10 stages au CPADD, pour près de 114 stagiaires africains lors de 8 stages francophones (85) et 2 stages anglophones(29) dans les domaines de

  • la gestion de stocks de munitions,
  • la lutte contre la prolifération de l’armement léger petit calibre
  • du déminage humanitaire : explosive ordnance disposal « EOD »

 C’est dans ce cadre que ce  stage EOD1 (GB) a été financé par la DCSD au profit de 13 stagiaires provenant de 11 pays : Bénin, Botswana, Cameroun, Ghana, Kenya Niger, Nigéria, Sud Soudan, Swaziland, Uganda et Zambie. La diversité des pays représentés démontre si il en était besoin la force et le dynamisme de la coopération militaire française.

 Le but du stage « EOD1 »

Il est de former des personnels aptes à travailler en tant que démineur, à participer à des opérations d’élimination des Restes Explosifs de Guerre (REG) au sein d’une unité militaire, d’un centre d’action contre les mines, voire d’une organisation gouvernementale (OG), d’une organisation non gouvernementale (ONG) ou d’une structure nationale – internationale – de déminage humanitaire. L’«EOD niveau 1 » est plus particulièrement apte à localiser (détection), mettre à jour (si objet enterré) et détruire sur ordre et sur place des mines et munitions étudiées.

  La durée du stage « EOD1 »

Il est de 4 semaines (incluant les formalités d’accueil et de départ). Le stagiaire devra obtenir une moyenne supérieure à 10/20 pour obtenir son diplôme.

 

Le contenu du stage EOD niveau 1 

Il est articulé autour des objectifs ci-dessous :

Objectif n°0 : environnement du stage (16 heures).

Objectif n°1 : l’opérateur EOD de niveau 1 connait l’environnement de l’action contre les mines (4 heures).

Objectif n°2 : l’opérateur EOD de niveau 1 étudie les explosifs et artifices (24 heures).

Objectif n°3 : l’opérateur EOD de niveau 1 étudie les munitions (28 heures).

Objectif N°4 : secourisme et communication (32 heures).

Objectif N°5 : localisation et accès sécurisé (39 heures).

Objectif n°6 : activités post-tâches (0 heures).

Objectif n°7 : éducation aux risques des mines (0 heures).

Objectif n°8 : gestion de la qualité (1 heure).

Objectif final : exercice de restitution finale (16 heures).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les 13 stagiaires ont satisfait aux exigences de la notation continue et finale et ont pu recevoir leurs diplômes lors de la cérémonie de clôture du stage qui s’est déroulée, le jeudi 01 avril 2018.

                                                                                                                                                             

                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Le LCL Obelakou directeur du CPADD remet son diplôme au major de la promotion

Latest Posts

 

Le 30 mars 2018 : Clôture du stage EOD2 – UNMAS Mali

En 2018, l’UNMAS Mali est devenu le premier partenaire  du CPADD en nombre de stagiaires et en financement. Le CPADD a fait appel à la coopération militaire belge pour participer à l’encadrement du stage EOD2 qui s’est déroulé du 19 février au 30 mars 2018. Le CPADD centre de perfectionnement aux actions post-conflictuelles de déminage et de dépollution a été créé en 2004 d’une initiative franco béninoise pour fournir au continent une capacité de formation dans le domaine du déminage humanitaire (suite à la signature des accords d’OTTAWA de 1998).

L’école a développé des formations respectant les normes internationales édictées par le centre international de déminage humanitaire de Genève et le CPADD propose désormais 16 formations différentes dans les domaines suivants :

 la gestion de stocks de munitions (niveau 1 à 3),

  • la lutte contre la prolifération de l’armement léger petit calibre (niveau 1 et 2)
  • du déminage humanitaire : explosive ordnance disposal « EOD »(niveau 1 à 3, inspecteur contrôle qualité, reconnaissance EOD …)

 Le But du stage « EOD niveau 2 »

est de former des cadres aptes à participer aux opérations d’élimination des Restes Explosifs de Guerre (REG) au sein d’une unité militaire, d’un centre d’action contre les mines, d’une organisation gouvernementale (OG), d’une organisation non gouvernementale (ONG) ou d’une structure nationale – internationale – de déminage humanitaire. L’« EOD niveau 2 » est plus particulièrement apte à intervenir sur des munitions atmosphériques conventionnelles, susceptibles d’être rencontrées dans le cadre des missions de maintien de la paix et au cours d’opérations de déminage humanitaire. Il peut tenir le poste de chef d’équipe de 

déminage systématique. Ils ont été formés en tant que responsable de mise en œuvre d’explosif.

La durée du stage EOD niveau 2

est de 6 semaines et la formation est sanctionnée par l’obtention d’un diplôme aux stagiaires obtenant une moyenne supérieure à 12/20.

Le contenu du stage EOD niveau 2

est articulé autour des objectifs ci-dessous  pour un total de 240 heures:

Objectif n°0 : environnement du stage (25 heures).

Objectif n°1 : l’opérateur EOD de niveau 2 connait l’environnement de l’action contre les mines (8 heures).

Objectif n°2 : l’opérateur EOD de niveau 2 étudie les explosifs et artifices (32 heures).

Objectif n°3 : l’opérateur EOD de niveau 2 étudie et intervient sur les munitions (68 heures).

Objectif N°4 : secourisme et communication (24 heures).

Objectif N°5 : localisation et accès sécurisé (38 heures).

Objectif n°6 : activités post-tâches (8 heures).

Objectif n°7 : éducation aux risques des mines (9 heures).

Objectif n°8 : gestion de la qualité (6 heure).

Objectif final : exercice de restitution finale (22 heures).

C’est dans ce cadre que ce  stage EOD2 a été financé par l’UNMAS au profit de 16 stagiaires provenant des forces armées maliennes. L’expertise belge, dans le domaine EOD et de la gestion des stocks de munitions, est précieuse pour le CPADD. La coopération militaire de 4 spécialistes détachés pendant 6 à 8 semaines en 2018, démontre si il en était besoin la force et le dynamisme de la coopération militaire belge en direction du Bénin et plus spécialement du CPADD.

 L’adjudant LIONNET (expert EOD) a été un parfait exemple de la qualité de la coopération belge et béninoise. Il s’est immédiatement adapté à l’école et à l’équipe pédagogique permanente. Doté d’un excellent état d’esprit, il n’a eu de cesse pendant et en dehors des heures de service d’obtenir le meilleur des stagiaires qui lui étaient confiés, notamment en améliorant les cours dispensés au CPADD, par une série d’exemples concrets, en utilisant toujours à bon escient son expérience, pour captiver son auditoire et participer pleinement à la réussite de ce stage.  

30/03/2018

Treize sur seize  stagiaires ont satisfait aux exigences de la notation continue et finale et ont pu recevoir leurs diplômes lors de la cérémonie de clôture du stage qui s’est déroulée, le jeudi 29 mars 2018. Vive la coopération internationale, l’UNMAS, le royaume de Belgique  et le Bénin

Latest Posts

Le jeudi 18 janvier 2018, 25 Stagiaires maliens financés par UNMAS MALI et faisant partie du 12ème stage EOD2, ont suivi une instruction : sensibilisation aux dangers représentés par les engins explosifs improvisés (EEI /IED).

Cette instruction a permis aux stagiaires de mieux comprendre et appréhender cette menace. Cette intervention était essentiellement orienté sur :

  • les modes de conception d’EEI ;
  • les différents types de fonctionnement des EEI ;
  • les indices de pose d’un EEI ;
  • les mesures préventives à appliquer lors de la traversée d’une zone à risques EEI.

Afin d’appuyer la lutte contre les EEI, un robot de reconnaissance et d’intervention  de type COBRA MK2, (acheté en 2015 par le MEAE DCSD au profit du CPADD) a pu leur être présenté, par l’adjudant-chef OLLIVIER Bruno (expert technique du CPADD et coopérant militaire technique français).

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, au titre de l’année 2017, l’ADC OLLIVIER Bruno et le capitaine BOULANDI Adam (instructeur du CPADD) ont pu instruire 280 soldats béninois (de tous grades) appartenant au bataillon parachutiste de WASSA, ainsi que 60 officiers issus de l’école militaire de Toffo. Ces derniers ont suivi une présentation en salle, avant d’être mis en situation, lors d’un parcours EEI sur le terrain.

 

 

Enfin, à l’issue de cette formation, l’école militaire de TOFFO a pu bénéficier de plusieurs EEI « factices » confectionnés par l’expert technique et laissés à demeure pour rappeler à chacun, si il en était besoin, l’importance de cette menace qui doit être prise en compte par les futurs officiers.

En effet, ils pourraient être confrontés très rapidement à cette menace, dès leur sortie d’école, pour ceux qui seront engagés sur les théâtres d’opérations extérieures.

Latest Posts

LCL DAMPIERRE – DE CPADD

INFO CPADD

Bilan STAGES

du premier semestre 2017

 

 –  Depuis février 2017, le CPADD a organisé  8 stages dont 5 stages EOD et 2 stages PSSM et 1 stage de formation interne.

  • 1 stage PSSM 2 chef de dépôt en français ;
  • 1 stage “formation des formateurs PSSM1” en français ;
  • 1 stage EOD niveau 2 en français ;
  • 1 stage EOD niveau 2 en anglais ;
  • 2 stages EOD niveau 1 en français ;
  • 1 stage IACQ “inspecteur assurance contrôle qualité” ;
  • 1 stage de « formateurs des instructeurs du CPADD » sur le cours EOD niveau 1 par instructeur proposé par la société GEODE (concernant la mise à jour du cursus EOD niveau 1, mis en place cette année).

– 123 stagiaires ont été formés (86 % de réussite aux examens) provenant de

  • 106 diplômés et 17 échecs ont été recensés, lors de ce semestre.
  • UNMAS : 72 stagiaires maliens financés par UNMAS MALI, sur 4 stages
  • DCSD -MAE : 38 stagiaires, sur 3 stages dont 1 stage anglophone.
  • 2 stagiaires féminins (100% de réussite) ont participé aux formations pour 122 hommes.
  • 8 stagiaires civils issus des ONG et indépendants ont rejoint 6 formations du CPADD (100% de réussite).

– Le CPADD a obtenu 2 experts en renfort technique temporaire de l’attaché de défense Belge au Bénin pour 2 formations :

  • PSSM 2 et EOD2 (GB)

– 8 Instructeurs permanents ont conduits les 7 formations du semestre (à raison de 2 à 3 instructeurs par stage).

 

Perspectives du second semestre 2017:

10 stages devraient être organisés et ainsi battre le record de stage en 1 année  au CPADD (soit 18 au lieu de 15 stages en 2015) et accueillir 160 à 180 stagiaires de plus et espérer passer la barre de 300 stagiaires dans l’année. C’est-à-dire 3 fois plus que de 2004 à 2010.

– 2018 devraient être une année charnière à plus d’un titre:

23 à 24 stages devraient être organisés plus de 400 stagiaires sont attendus, avec une empreinte internationale encore plus importante que les années précédentes, avec près de 50 stagiaires issus des ONG et indépendants œuvrant dans cadre du déminage humanitaire.

Le CPADD est parvenu à obtenir des financements pour se doter des moyens matériels de mettre à jour ou créer 5 formations dont celle d’intervention sur engins explosifs improvisés :

  • Mise à jour EOD niveau 2 (MAE DCSD) cursus, matériels et formations ;
  • Mise à jour EOD niveau 3 (MAE DCSD) cursus, matériels et formations ;
  • PSSM3 en collaboration avec HI – MAE, cursus et stagiaires ;
  • Stage “ER-IED ” éducation aux risques IED” cursus et stagiaires ;
  • Stage IEEI “stage d’intervention sur engins explosifs improvisés”.

 

Latest Posts

INFO CPADD

focus on the actions taken at the CPADD

since January 2017

 

After the winter truce, which allowed the CPADD to invest for the benefit of the trainees and to maintain and restore infrastructure to 19 million Fcfa ($ 65,000). France has invested almost CFAF 30 million ($ 50,000) in training and equipment in the first half of the year and plans to invest CFAF 230 million per year in 2017 and 2018. Finally, for Benin, General AMOUSSOU Chief of the General Staff of the FAB allocated 2 additional instructors in February 2017, a 90 KWA generating unit (March 2017) and committed to supply explosives, fireworks and ammunition for the explosive sessions of the year , And 50 weapons (for SALW courses: marking-destruction required during SALW courses organized at the CPADD.

Funding received by the CPADD in June 2017

France via the MAE-DCSD finances the CPADD to the tune of 461.55 million CFA (over 2 years)

For the revision of the following curricula:
• EOD2 (22 million CFA), will be delivered at the end of 2017 to be implemented as of February 2018;
• EOD3 (18 million CFA) will be delivered at the end of 2017 to be implemented as of February 2018;
• IEEI (23 million CFA) will be delivered in the second half of 2018 (Creation of IEEI training for IEDI).
For the acquisition of training materials
• EOR (20 million CFA) Acquisition of equipment is in progress and is due to be completed in September 2017, in October 2017, training begins at the CPADD;
• Between 2017 and 2018, the CPADD will acquire new EOD, IEEI equipment, amounting to 310 million CFA

The EU has decided to invest over the period 2018 to 2021, close to CFA 1 billion for facilities, and CPADD trainees

The EU’s funding of 450 million CFA in 2019-2020 relates to;
• Creation of a building housing 24 additional rooms fully equipped;
• a relaxation room and a gym equipped;
• an ambulance equipped for the benefit of the CPADD, during the destruction sessions;
• computer equipment;
• EU-funded traineeships for trainees from the African Union Standby Force for nearly 550 million CFA francs over four years (2018 – 2021).

UNMAS Mali will finance internships for 145 million CFA from July 2017 to July 2018.

UNMAS continues to trust the CPADD since 2014 with the signing of a convention on 3 July 2017 to train Malian soldiers at the CPADD for training periods from July 2017 to July 2018:
• 2017: 2 stages EOD1;
• 2018: 1 internship as a staff engineer in BAMAKO, 1 internship EOD2, 1 internship EOD3 and 1 training course for trainers in humanitarian demining.

Handicap International is continuing its partnership with the CPADD for nearly 10 years, financing:

• The redesign of the PSSM2: deposit head in October 2017;
• The creation of a new PSSM3 training for national deposit inspectors (by February 2018 for implementation in April 2017 with 15 trainees funded by HI;
• Participate with the French CPADD cooperants in a three-week IED Risk Education Course (ER-IED), to be proposed in 2018;
• Exchanges of HI instructors at the CPADD and CPADD at HI, starting in 2017.

JAPAN via UNDP, partner of the CPADD since 2009

• 2009-2010: 1.3 billion CFA that allowed the CPADD to accommodate 48 interns simultaneously instead of 24 from 2003 to 2009) to own 4 new vehicles, and office and IT equipment …
• 2015-2016: 330 million CFA  mainly invested in the construction of a building and office and computer equipment for administration, instructors and the command of the school.
• 2018-2019: Japan via UNDP was solicited for a new project for the CPADD, for more than 700 million FCFA.

1 – IMPROVEMENT OF THE CONDITIONS OF LIFE FOR TRAINEES

11 – Fight against the Palud (1.8 million CFA)

In January 2017, prior to the beginning of the internships, the CPADD financed 350 m2 of mosquito nets for the training and accommodation building used by trainees covering all the openings of the 48 rooms, classrooms and shops.
In June 2017, the CPÄDD goes even further. In partnership with a specialized NGO, the CPADD decided to commit itself to fight the Palud. After having received a 3-day training, the gardener of the CPADD is now able to plant Artemesia at the CPADD. This medicinal plant, which is particularly effective against malaria and dengue, is the active ingredient in all commercially available anti-palud agents. The planting of this plant will be effective at CPADD, in July – August 2017, on a surface of 1000m ². Finally the distribution of herbal tea of ​​artemesia will be proposed to the trainees in preventive as in curative. Photo

 12 – Necessary plumbing work (23.6 million CFA)

• Plumbing and taps, tiling and painting of 18 rooms out of 48 were completed on 15 June 2017 and financed by the CPADD at a cost of 6.8 million FCFA;
• The refurbishment of 18 additional rooms in the main building, estimated to cost 6.8 million CFA francs (CPADD funding), will be carried out in August 2017 during the summer break;
• The 10 last trainee rooms and the 5 temporary reinforcements rooms will be upgraded to January 2012 (CPADD funding) estimated at 9 million CFA francs;
• In May 2017, the booster pump supplying the accommodation and instruction building was changed and a buffer reserve of 5m3 was installed nearby for 1,530,000 FCFA. (CPADD Financing);
• The aging outdoor water system in the building is being repaired to clog water leaks. The takeover of the entire buried network is under consideration and will be proposed for external financing.

13 – Repairs to the roof and gutters (7.1 million CFA)

In May 2017, with the rainy season, recurring water infiltration did not leave other alternatives to the director of the CPADD than to carry out major repairs to the roof to protect the accommodation and instruction building. They will be followed in August of the replacement of the gutters of the training and accommodation building.

14 – Fire safety, an imperative (5 million CFA)

The safety of staff trainees and instructors is a permanent priority of the center. As proof, winter work has helped finance:
• From February to May 2017: 90 smoke detectors were installed in the rooms and all CPADD parts (CE standards).
• Completion of an evacuation plan for the main building and the management building is being finalized and will be completed by the end of August 2017.
• The refurbishment of all extinguishers present at the CPADD will be completed by the end of August 2017.

15 – Electricity and the control of energy (3.1 million CFA)

• In April: The 4 circuit breakers were replaced, one in the “instructors” building and three in the main building for 2.5 million CFA;
• In April: 110 intelligent LED bulbs were installed instead of neon lights, for 1.2 million FCFA (180 LED bulbs would be required for the whole building);
• In July 2017, the installation of 3 large capacity regulators (CPADD financing) will be installed before the end of August 2017, for the benefit of the training building and the administrative and command building for 3.5 million CFA;
• The computer room with 14 stations (UNDP-JAPAN funding in 2010) has since April 2017, a broadband Internet connection up to 6mo / s, 7 regulators and 14 new inverters. This room is for the use of the CPADD trainees. 20 computers and screens should arrive at the CPADD in 2019 (EU funding).
• After completing the study, CPADD is seeking funding to equip solar panels and batteries with the two main existing buildings (excluding air conditioners): “accommodation-instructions” building and “Direction, Studies and Administration” building for 98 millionCFA.

2 IMPROVING WORKING CONDITIONS AND TRAINING OF TRAINEES IS OUR VOCATION

21 – The redesign of the EOD1, 2, 3 curriculum will be completed in January 2018, it is a priority of the school (47 million Fcfa in 2017)

After the PSSM curricula in 2015 and SALW in 2016 (funding: CNEMA France and international disability). The year 2017 will be marked by a complete overhaul of the EOD curriculum (taking into account the latest regulations in force in the field of humanitarian demining (IMAS) published by the IACHR-G. EOD1, 2 and 3 courses have been upgraded. The EOD1 courses were delivered in March 2017 and applied during the EOD1 training funded by UNMAS, from 24 April to 19 May 2017.
The redesign of the PSSM2 “deposit head” and the creation of the PSSM3 “national inspector of deposits” is financed by international disability for early 2018.

22 – Armory protection works school of the CPADD (1.3 million CFA)

Security work (door and window barriers) of the “armory-school” of the CPADD were carried out to accommodate the 50 weapons of all calibers provided by the EMG, in May 2017.

23 – Creation of a hangar for the mechanical demining means held by the CPADD (3.1 million Cfa? CPADD  funding)

The DIGGER D2 demining facility was offered to the CPADD by the DIGGER (SUI) foundation for mechanical demining training. This covered parking built in January 2017 aimed at preserving the equipment by protecting it from the elements and to be able to carry out the maintenance properly, a Concrete slab of 25cm and 60m2 of roofing (see photo).
A one-week internship has been added to the training schedule in 2017 and 2018 (for 8 Beninese trainees).

24 – The roof of the Covered Bus Parking of the CPADD, on 6 February 2017 (1 million CFA , CPADD funding)

The 100m2 of deteriorated roofing (over time) was replaced in February 2017 by a new roof to protect from the rust and the bad weather the bus of the CPADD, used for the transport of the trainees on the different sites of the CPADD (in particular the two polygons Explosives used by the center) and to the Cotonou airport at the beginning and end of the training period.

25 – Covered parking for motorcycles and bicycles, in March 2017 (3.2 million Cfa, CPADD funding)

It was created, at the northern entrance of the CPADD compound, this covered parking is operational since March 2017 and very much appreciated by users (CPADD funding).

26 – Investment in equipment and means of instruction (32 million Cfa, french funding)

• 20 demining outfits and 20 helmets (UN colors) were delivered in November 2017 for 12.5 million CFA;

• Preparation of 250 models of rocket mines, ammunition. They will be delivered in June 2017 and will be used by the trainees, for all the workshops of the year, cost: 7.6 million CFA;
• Purchase of ammunition for the Cobra MK2 robot barrel, cost: 4.5 million CFA;
• 5 technical reinforcements were requested and obtained by the CPADD, for 5 training periods of 6 weeks: 3 Belgian EOD specialists and 2 French specialists will be financed in 2017 by the countries providing the reinforcements;
• The delivery of 100/250 models of mines, rockets, mortar and ammunition, the estimated cost is 7.5 million CFA annually arrived in Benin and awaiting their clearance. Another delivery of 150 models is planned in December 2017. The financing of 250 additional models per year in 2018 and 2019 is already registered by the French MAE.

27- Renovation works for classrooms (3.6 million Cfa, CPADD funding)

• The refurbishment of the two classrooms was completed in April 2017, covering painting, door frames, false ceilings, electricity (with the installation of low-energy LED light bulbs) and the replacement of Curtains of the two classrooms of the CPADD (March-April 2017).

28- Reception of a 90 Kva Emergency Response Unit at the CPADD on 11 February 2017 (cost: 7.2 million CFA)

• The construction of a shelter for the GE 90 Kva cost 2 million CFA francs plus the removal and transportation of the GE to OUIDAH, its installation, commissioning and the reversers and connection to the GO tank, for a total cost of 2.5 million FCFA to the CPADD;
• Maintenance and repairs of the GE 200 Kva returned to FCFA 5.2 million (in 6 months).

3 PROSPECTIVES

Projects seeking funding for the CPADD are:

• Interior and exterior painting work. 7 million CFA for plastering and painting of the enclosure wall and 6.5 million CFA, for exterior and interior painting of the building instruction, corridors, EAO and IMSMA rooms as well as those of the CPADD hardware stores;
• Painting of the mines exhibition hall and the restaurant room should be carried out this summer or January 2018 (CPADD funding);
• Complete refurbishment of the interior electrical network of the building instruction and accommodation is to be expected within 2 years maximum;
• The internet networking of the administration and command building (not foreseen in the initial project) must be carried out at a cost of 5 million CFA;
• The upgrading of the DAN explosive range to international standards is a priority for 2017, and an expert mission in February 2017 made it possible to estimate the upgrading to standards of 140 million CFA. This funding remains to be found in 2017;
• Replacement of the 95 air conditioners in the accommodation building and annexes (half since the creation of the CPADD in 2002);
• The takeover of the entire buried network is under consideration and will be proposed for external financing;
• The last trainings to be updated in 2019 will be the “humanitarian demining site manager” training course and the IACQ “quality assurance inspector” (search for funding in 2019).
• The implementation of these projects depends to some extent on the funding obtained from Benin, France, Japan, Belgium, the European Union, the international community and historical partners of the CPADD, such as UNMAS Mali And RCA, HI, CIDH-G and other non-governmental organizations that trust the CPADD.

Latest Posts

1-  Visite de l’académie militaire du Burkina Faso au CPADD, le 14 juin 2017,

Le jeudi 15 juin 2017 de 07h30 à 10h00, le CPADD a accueilli plus de 40 officiers de l’académie militaire du Burkina Faso, en voyage d’étude au Bénin. le CNE ZENONTIN et CNE TETE leur ont présenté l’école les infrastructures à notre disposition et les matériels de l’école (en l’absence du directeur du CPADD et du directeur des études retenus tous deux à COTONOU.

2 – Visite du 11e FED de l’UE au CPADD du 16 au 19 juin 2017

Dans le cadre des fonds européens de développement de l’union européenne, le CPADD a été sélectionné pour prétendre à des investissements de l’UE via la CEDEAO. un audit a été effectué du lundi au vendredi , du général (2s) Joana et de Mr Dirk Cauwenbergh, tous deux anciens officier de l’armée française et de l’armée belge. Le LCL OBELAKOU après l’avoir accueilli leur a fait une présentation du CPADD, le mardi 17 juin puis ils ont visité les infrastructures du CPADD et le 18 juin avec  le directeur des études du CPADD ont pu animer un atelier de travail sur 2 jours concernant le bilan du CPADD (stagiaires, formations, infrastructures, gestion), sur les objectifs à atteindre, projet du CPADD dans sa stratégie de développement .

A l’issue de ses 4 jours de travaux qui ont été jugés franc et constructif de l’avis de tous, les 2 auditeurs de l’UE sont repartis. Ils ont fait une proposition de financement à hauteur d’1.5 millions d’euros à l’union européenne, au profit du CPADD.

3- Visite d’officiers libanais de l’ERDH-L au CPADD du 24 au 28 juin 2017

 

L’école régionale de déminage humanitaire du Liban ERDH-L, née de la coopération entre l’état libanais et l’état français sera opérationnel en septembre 2017. le général Ziad Naser et le colonel Jihad El Bechelany pour le Liban et le lieutenant-colonel Jérôme Morin (pour la DCSD MAE Français, ont été accueillis à l’aéroport par le directeur du CPADD. Ils ont vécu au CPADD, et  ils ont pu partager la vie du centre et des 2 stages en cours, à ces dates EOD2(GB) et une formation des formateurs PSSM1, et ce pendant 4 jours.

Les échanges ont été cordiaux et particulièrement instructifs, selon leur dire. ils sont venus échanger avec le CPADD au regard de son expérience dans le domaine et pour essayer d’emmagasiner un maximum d’informations sur les bonnes pratiques et les écueils à éviter lors de la montée en puissance d’une structure de formations spécialisées dans le déminage humanitaire.

A l’issue de cette visite, l’ERDH-L a proposé un partenariat d’échange d’instructeurs entre nos deux écoles (1 à 2 par an) à compter de 2018 . Cette proposition a été accueillie favorablement par les autorités béninoises.

 4 – Visite de Mr Liebeschitz pour l’UNMAS MALI, du 4 au 8 juillet 2017

Du mardi 04 juillet au 08 juillet 2017, à l’occasion d’une formation EOD1 financée par l’UNMAS au MALI et organisée par le centre, le CPADD a pu accueillir Mr Rodolphe Liebeschitz.  Les 3 jours de visite ont permis de se concerter sur la stratégie commune de formations en Afrique, au profit d’objectif commun entre l’UNMAS et le CPADD.