Point de situation des actions menées au CPADD depuis janvier 2017

LCL DAMPIERRE – DE CPADD

INFO CPADD

 

Après les travaux de la trêve hivernale qui ont permis au CPADD d’investir au profit des stagiaires et pour l’entretien et la remise aux normes des infrastructures 39 millions Fcfa (soit 60 000 $) la France via le ministère des affaires étrangères français a investi près de 30 millions Fcfa (soit 45 000 $) au profit de la formation et des équipements au premier semestre et prévoit d’investir 230 millions Fcfa, en 2017 et 2018.

Enfin, pour le Bénin, le général AMOUSSOU chef d’état-major général des FAB a affecté 2 instructeurs supplémentaires en février 2017, un groupe électrogène de 90 KWA (mars 2017) et il s’est engagé à fournir les explosifs, artifices et munitions pour les séances explosifs de l’année, ainsi que 50 armes (pour les cours ALPC : marquage- destruction) qui sont au cœur des formations des stages ALPC, organisés au CPADD.

 Les financements obtenus par le CPADD, au premier semestre 2017

 La France via le MAE-DCSD finance le CPADD à hauteur de 461.55 millions Fcfa (sur 2 ans)

Pour la refonte des cursus suivants :

  • EOD2 (22 millions Fcfa), sera livré fin 2017 pour être mis en application dès février 2018 ;
  • EOD3 (18 millions Fcfa) sera livré fin 2017 pour être mis en application dès février 2018 ;
  • IEEI (23 millions Fcfa) sera livré au second semestre 2018 (La création de la formation intervention sur engins explosifs improvisés IEEI. Cette formation devrait être au catalogue des stages du CPADD en février 2019).

Pour l’acquisition de matériels pour les formations

  • EOR (20 millions Fcfa) L’acquisition de matériels est en cours et doit être finalisée en septembre 2017 car une formation débute en octobre 2017;
  • Entre 2017 et 2018, le CPADD va se doter de nouveaux matériels EOD, IEEI, à hauteur de 380 millions Fcfa.

 L’UE a décidé, à son tour, d’investir sur la période 2018 à 2021, près d’1 milliard FCFA au profit des installations, et des stages du CPADD

Le financement retenu par l’UE, à hauteur de 450 millions Fcfa, concerne :

  • La Création d’un bâtiment hébergement de 24 chambres supplémentaires entièrement équipées ;
  • Une salle de détente et une salle de sport équipées ;
  • Une ambulance équipée au profit du CPADD, lors des séances de destruction ;
  • Des équipements informatiques au profit des stagiaires;

Des stages ont été retenus au financement de l’UE (via la CEDEAO) dans le cadre des renforcements des capacités africaines, au profit des stagiaires de la force africaine en attente de l’UA, pour près de 550 millions de Fcfa sur la durée du projet UE.

 L’UNMAS Mali financera des stages pour 145 millions Fcfa de juillet 2017 à juillet 2018

L’UNMAS continue à faire confiance au CPADD depuis 2014, avec la signature d’une convention le 3 juillet 2017 qui visera à former des militaires maliens au CPADD, pour des stages de juillet 2017 à juillet 2018 :

  • 2017 : 2 stages EOD1 ;
  • 2018 : 1 stage EOD1, 1 stage d’officier génie d’état-major à BAMAKO, 1 stage EOD2, 1 stage EOD3 et 1 stage de formations de formateurs en déminage Humanitaire.

 Handicap International poursuit son partenariat entamé depuis bientôt 10 ans, avec le CPADD, en finançant :

  • La refonte du PSSM2 : chef de dépôt en octobre 2017 ;
  • La création d’une nouvelle formation le PSSM3 destinée aux inspecteurs nationaux des dépôts (à l’horizon février 2018 pour une mise en application en avril 2017 avec 15 stagiaires financés par HI ;
  • Participer avec les coopérants français du CPADD, à une formation d’éducation aux risques EEI (ER-IED) d’une durée de 3 semaines qui sera proposée en 2018 ;
  • Des échanges d’instructeurs HI au CPADD et CPADD auprès de HI, dès 2017. 
  • Des séminaires des acteurs institutionnels sont prévus au au Bénin, concernant l’ALPC et le PSSM.
  • Une soute à munitions « factice » est à l’étude pour 20 millions de Fcfa.

Le JAPON via le PNUD, partenaire du CPADD depuis 2009

  • 2009-2010 : 1.3 milliards Fcfa qui avaient permis au CPADD d’accueillir simultanément 48 stagiaires au lieu de 24 de 2003 à 2009) de détenir 4 véhicules neufs, et des matériels de bureau et informatiques…
  • 2015-2016 : 330 millions Fcfa essentiellement investis dans la construction d’un bâtiment et du matériel de bureaux et informatiques destiné à l’administration, les instructeurs et le commandement de l’école.
  • 2018-2019 : Le Japon via le PNUD a été sollicité pour un nouveau projet au profit du CPADD, pour plus de 700 millions de Fcfa. 

1 AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES  STAGIAIRES 

11 – Lutter contre le Palud (1.8 millions Fcfa)

En janvier 2017, avant le début des stages, le CPADD a financé 350 m2 de moustiquaires au profit du bâtiment instruction-hébergement utilisé par les stagiaires  couvrant toutes les ouvertures extérieures des 48 chambres, salles de cours et magasins.

En juin 2017, le CPADD va encore plus loin. En partenariat avec une ONG spécialisée, le CPADD a décidé de s’engager pour lutter contre le Palud. Après avoir bénéficié d’une formation de 3 jours, le jardinier du CPADD est maintenant apte à procéder à la plantation d’artemisia au CPADD. Cette plante médicinale particulièrement efficace contre le palud et la dengue, constitue le principe actif de tous les anti-paluds vendus dans le commerce. La plantation de cette plante sera effective au CPADD, en juillet – août 2017, sur une surface de 1000m². Enfin la distribution de tisane d’artemisia sera proposée aux stagiaires en préventif comme en curatif.

12 – Des travaux nécessaires de plomberie  (23.6 millions Fcfa)

  • Des travaux de plomberie et de robinetterie, carrelage et peinture de 18 chambres sur 48, ont été terminées le 15 juin 2017, et financés par le CPADD, pour un coût de 6.8 millions Fcfa ;
  • La remise aux normes en plomberie et robinetterie de 18 chambres supplémentaires du bâtiment principal, dont le coût estimé est de 6,8 millions Fcfa (financement CPADD) sera effectuée en aout 2017 lors de la trêve estivale ;
  • Les 10 dernières chambres stagiaires et les 5 chambres des renforts temporaires seront mises aux normes en janvier 2018 (financement CPADD) estimé 9 millions Fcfa ;
  • Courant mai 2017, le surpresseur alimentant le bâtiment hébergement – instruction a été changé et une réserve tampon de 5m3 a été installée à proximité, pour 1 530  000 Fcfa. (Financement CPADD) ;
  • Le réseau extérieur d’eau vieillissant au bâtiment est en cours de réparations, afin de colmater les fuites d’eau. La reprise de l’ensemble du réseau enterré est à l’étude et sera proposé à un financement extérieur.

 13 – La réfection de la toiture et des gouttières (7.1 millions Fcfa)

En mai 2017, avec la saison des pluies, des infiltrations d’eau récurrentes n’ont pas laissé d’autres alternatives au directeur du CPADD que de faire procéder à des réparations importantes de la toiture, pour protéger le bâtiment hébergement et instruction. Ils seront suivis en août du remplacement des gouttières  du bâtiment instruction et hébergement.

 14 – La sécurité incendie, un impératif (5 millions Fcfa)

La création du PSSM3 « inspecteur national des dépôts » est financée par handicap International pour début 2018.

La sécurité du personnel stagiaires et instructeurs est une priorité permanente du centre. Pour preuve, des travaux hivernaux ont permis de financer :

  • De février à mai 2017 : 90 détecteurs de fumée ont été installés dans les chambres et l’ensemble des pièces du CPADD (normes CE).
  • La réalisation d’un plan d’évacuation du bâtiment principal puis du bâtiment de direction est en cours de rédaction et sera terminé fin août 2017.
  • La remise aux normes de l’ensemble des extincteurs présents au CPADD, sera terminée fin août 2017.

15 – L’électricité et la maîtrise de l’énergie, un enjeu de notre temps (3.1 millions Fcfa)

  • En avril : Les 4 boîtiers disjoncteurs ont été changés, un dans le bâtiment des « instructeurs » et trois dans le bâtiment principal pour 2.5 millions Fcfa ;
  • En avril : 110 ampoules LED intelligente ont été installées en lieu et place de néons, pour 1.2 millions Fcfa (180 ampoules LED seraient nécessaires, pour l’ensemble du Bâtiment hébergement) ;
  • Juillet 2017, la mise en place de 3 régulateurs de grandes capacités (financement CPADD) seront installés avant fin août 2017, au profit du bâtiment instruction et du bâtiment administratif et de commandement pour 3.5 millions de Fcfa ;
  • La salle informatique à 14 postes (financement PNUD-JAPON en 2010) dispose depuis avril 2017, d’une connexion internet haut débit, de 7 régulateurs et de 14 onduleurs neufs. Cette salle est à l’usage des stagiaires du CPADD. 20 postes informatiques et écrans devraient arriver au CPADD en 2019 (financement UE).
  • Après avoir effectué l’étude, le CPADD est à la recherche de financement pour équiper de panneaux solaires et batteries les deux bâtiments principaux actuels (hors climatiseurs) : bâtiment « hébergement-instructions » et du bâtiment « direction, études et administration » pour 98 millions Fcfa. 

2   AMELIORER LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET LA FORMATION DES STAGIAIRES EST UNE PRIORITE

 21 – La refonte du Cursus EOD1, 2, 3 sera achevée en janvier 2018, c’est une priorité de l’école (47 millions Fcfa en 2017)

Après les cursus PSSM en 2015 et ALPC en 2016 (financement : CNEMA France et handicap international). L’année 2017 sera marquée par la refonte complète du cursus EOD, prenant en compte les derniers textes réglementaires en vigueur, dans le domaine du déminage humanitaire (NILAM) édité par le CIDH-G. Cette mission a été confiée à GEODE, pour la remise aux normes des stages EOD1, 2 et 3. Les cours EOD1 ont été livrés,  en mars 2017, et appliqués lors de la formation EOD1 financée par l’UNMAS, du 24 avril au 19 mai 2017.

En partenariat et financement de Handicap International, la refonte du PSSM2 « chef de dépôt » et la création de la formation PSMM3 inspecteur national des dépôts sera disponible au catalogue du CPADD en 2018.

22 – Investissements dans les équipements et pour les moyens d’instruction (32 millions Fcfa)

  • 20 Tenues de déminage et 20 casques (couleurs ONU) ont été livrées en novembre 2017, pour 12,5 millions Fcfa ;
  • La confection de 100 maquettes de mines roquettes, munitions, ont été livrées en juillet 2017 et elles seront utilisées par les stagiaires, pour tous les stages de l’année, coût : 7,6 millions Fcfa ; une autre livraison, de 150 maquettes maquettes de mines, roquettes, mortiers et munitions, est prévue en décembre 2017.
  • Le financement de 250 maquettes supplémentaires, pour un  coût : 7,6 millions Fcfa et l’achat de munitions pour le canon du robot Cobra MK2, coût : 4,5 millions Fcfa sont déjà actés pour 2018 et 2019.

23 – Travaux de protection de l’armurerie école du CPADD (1.3 millions Fcfa)

Des travaux de sécurisation, des portes et des fenêtres par la pose de barreaux de l’ « armurerie-école » du CPADD, ont été effectués pour accueillir les 50 armes de tous calibres fournis par l’EMG, en mai 2017, pour servir lors des stages ALPC (marquage, destruction des armes de guerre).

 

 

 

 24- Accueil d’un GE de secours de 90 Kva au CPADD, le 11 février 2017 (coût : 7,2 millions Fcfa)

  • La construction d’un abri pour le GE 90 Kva a coûté 2 millions de Fcfa auxquels il faut ajouter l’enlèvement et le transport du GE jusqu’à OUIDAH, son installation, la mise
    en service ainsi que les inverseurs et raccordement à la cuve de GO, pour un coût Total 2.5 millions de Fcfa au CPADD ;
  • L’entretien et les réparations du GE 200 Kva (installé en 2007) sont revenus à 5.2 millions de Fcfa (en 6 mois). nous devons dès à présent penser à le remplacer ou à proposer à nos partenaires de s’engager dans les énergies vertes (panneau solaire par exemple). 

 

25 – Création d’un hangar pour le moyen de déminage mécanique détenu par le CPADD (3.1 millions Fcfa)

Le moyen de déminage DIGGER D2 a été offert au  CPADD, par la fondation DIGGER (SUI) pour la formation au déminage mécanique. Ce parking couvert construit en janvier 2017 a eu pour objectif de préserver le matériel en le mettant à l’abri des intempéries et pour pouvoir procéder aux entretiens convenablement, une dalle en Béton de 25cm d’épaisseur et d60m2 de toiture (cf. photo). Un stage d’une semaine a été ajouté au calendrier des formations en 2017  et en 2018 (au profit de 8 stagiaires béninois).

26 – Le toit du Parking couvert du Bus du CPADD, le 6 février 2017 (1 million Fcfa, financement CPADD)

Les 100 m² de toiture détériorée (par le temps) ont été remplacés en février 2017, par une toiture neuve pour protéger de la rouille et des intempéries le bus du CPADD, servant aux transports des stagiaires sur les différents sites du CPADD (notamment les deux polygones explosifs utilisés par le centre) et vers l’aéroport de Cotonou en début et fin de stage,

27 – Un Parking couvert pour les motos et vélos, en mars 2017 (3,2 millions Fcfa)

Le directeur du CPADD a voulu qu’un parking couvert soit créé, à l’entrée nord de l’enceinte. Ce parking couvert est opérationnel depuis mars 2017 et il est très apprécié des utilisateurs (financement CPADD) au profit des visiteurs et du personnel de soutien.

 

 

 

 

  28- Travaux de réfection des salles de cours  (3.6 millions Fcfa)

Les travaux de réfection des deux salles de cours se sont terminés en avril 2017, ils concernaient la remise en peinture, les huisseries, les faux plafonds, l’électricité (avec la mise en place d’ampoules basse consommation LED intelligentes) et le remplacement des voilages des deux salles de cours du CPADD (mars-avril 2017).

Les stages formation des formateurs, EOD2(en anglais) et EOD1 UNMAS MALI ont pu bénéficier de ces deux salles de cours.

3       PROSPECTIVES

Les projets en recherche de financement au CPADD sont les suivants :

  • Des travaux d’embellissement notamment de peinture intérieure et extérieure. 7 millions Fcfa pour crépissage et peinture du mur d’enceinte et de 6.5 millions Fcfa, pour mise en peinture extérieure et intérieur du bâtiment instruction hébergement, couloirs, salles EAO et IMSMA ainsi que celles des magasins matériels du CPADD ;
  • La mise en peinture de la salle d’exposition mines et de la salle de restauration devraient être réalisées cet été ou en janvier 2018 (financement CPADD) ;
  • La réfection complète du réseau électrique intérieur du bâtiment instruction-hébergement est à prévoir dans les 2 ans maximum ;
  • La mise en réseau internet du bâtiment administration et commandement (non prévue dans le projet initial) doit être réalisée pour un coût de 5 millions Fcfa ;
  • La remise aux normes internationales du polygone d’explosifs de DAN, est une priorité pour 2017, une mission d’expertise en février 2017, a permis d’estimer la mise aux normes à 140 millions de Fcfa. Ce financement reste à trouver en 2017 ;
  • Le remplacement des 95 climatiseurs du bâtiment hébergement et des annexes (pour la moitié présent depuis la création du CPADD en 2002) est à prévoir ;
  • La reprise de l’ensemble du réseau enterré, d’induction d’électricité et de l’eau, est à l’étude et celle-ci sera proposée à un financement extérieur ;
  • Les formations mises à jour en 2019 seront le stage de « chef de chantier de déminage humanitaire » et l’IACQ « inspecteur assurance contrôle qualité » (recherche de financement en 2019).
La réalisation de ces projets dépend peu ou prou des financements obtenus du Bénin, de la France, du Japon, de la Belgique, de l’union européenne, de la communauté internationale et de partenaires historiques du CPADD, telles que l’UNMAS Mali et RCA, HI,  CIDH-G et d’autres organisations non gouvernementales qui font confiance au CPADD.
La France et la Belgique fournissent des renforts techniques pour des stages de 6 à 8 semaines, tout au long de l’année. 5 Renforts techniques ont été demandés et obtenus par le CPADD, pour 5 stages de 6 semaines : 3 spécialistes EOD belges et 2 français financés en 2017 par les pays partenaires de l’école, sans oublier les intervenants  extérieurs, qui nous font l’honneur de nous rejoindre pour les stages d’officier 2D EM : GEODE experts, CCLAM RDC, HI, CIDH-G, et l’UNMAS Mali.

Ce contenu est également disponible en : Anglais